Auteur: Numéro 1
Date de publication: Mercredi, 29 juin, 2011 - 12:28

Claude Bourguignon, né en 1951, est un ingénieur agronome français, réputé pour ses travaux et expériences sur la microbiologie des sols. Docteur es-sciences et fondateur du LAMS : Laboratoire d'Analyse Microbiologique des Sols, il travaille en France, mais aussi en Europe, en Amérique et en Afrique.

Voir la vidéo
Auteur: Numéro 1
Date de publication: Jeudi, 19 mai, 2011 - 09:00

Des produits de qualité, savoureux et une vraie indépendance économique.
Tout le monde s'y retrouve : les producteurs agricoles et fabricants artisans sont mieux payés et les prix en magasin sont inférieurs à ceux de la grande distribution.
Le consommateur sait exactement d'où vient sa viande, ses légumes ou ses conserves.
Il peut même visiter les exploitations productrices.

Un projet indépendant de la banque et capable d'une réel progression social.

Voir la vidéo
Auteur: Numéro 1
Date de publication: Dimanche, 1 mai, 2011 - 09:00

L'ampleur de ce phénomène devient épidémique. certaines études en cours ne permettent à ce jour que de supposer une synergie entre plusieurs causes, mais la presque totalité de ces études sont bien sûr financées par le secteur agrochimique qui ne se mettra évidement jamais en cause.

Ce syndrome est jugé très préoccupant par les apiculteurs, mais aussi par de nombreux écologues, économistes et experts en raison de l'importance économique et écologique de l'abeille en tant que pollinisatrice. L'abeille est généralement considérée comme une « sentinelle » bioindicatrice de l'état de l'environnement, en raison de sa présence presque partout sur terre, de sa capacité à collecter via le pollen et le nectar des doses infimes de polluants et de ce qu'elle soit facile à capturer (pour l'abeille domestique). De ce fait, le syndrome qui la touche alarme également les chercheurs.

En vérite, il n'y a pas de mystère dans ces disparitions, elles viennent des pesticides, insecticides, OGM, biocides de l'industrie agrochimique comme BASF, Monsanto, syngeta avec des produits comme le karate k, le gaucho. Ceci a été vérifié par les apiculteur et des recherches indépendantes d'association.

Ces technologies ne sont même pas nécessaire, il existe des solutions naturelles. Découvrez dans cet excellent documentaire ce qu'il en est exactement de ces problématiques.

Voir la vidéo
Auteur: Numéro 1
Date de publication: Jeudi, 5 août, 2010 - 15:47

Vincent Courtillot (né le 6 mars 1948) est un géophysicien français, il est professeur de géophysique à l'université Denis-Diderot, est diplômé de l'Ecole des Mines de Paris et des universités de Stanford, Paris 6 et Paris 7.

Il fait partie des sceptiques dans les controverses sur le réchauffement climatique et est au cœur d'une polémique importante qui a eu un large écho médiatique dans la presse française.

Voir la vidéo
Auteur: Numéro 1
Date de publication: Mardi, 3 août, 2010 - 20:45

On de le dira jamais assez!! Il n'y a pas de consensus scientifique que le réchauffement climatique actuel serait du à l'augmentation du CO2. Pire, Il n'y a même pas de consensus scientifique qu'il y ai réchauffement climatique.

Une partie non négligeable de scientifique, dont certain sont des dissidents du GIEC, principale organisme de promotion de cette idéologie, affirme que c'est l'augmentation de la température qui fait augmenter la quantité de CO2, ce qui change absolument tout. Les modèles de prédiction climatique du GIEC n'incluent pas les nuages et ne prennent pas en compte l'influence considérable du soleil sur le climat terrestre.

Nous pensons chez RISC.tv qu'à travers cette idéologie il a en vérité une stratégie politique de contrôle de l'énergie au niveau mondial et cette aspect moral écologique sert à manipuler l'opinion pour rendre cette stratégie de domination (surtout des pays du sud) acceptable par la population.

Le plus scandaleux dans cette affaire est moins qu'il y ai réchauffement climatique du au CO2 ou pas mais plus l'instrumentalisation d'une valeur fondamentale humaine que l'on a tous à savoir respecter notre mère la terre à des fins mercantiles de dominiation qui enfin de compte jouent contre nous.

Voir la vidéo