le Fonds européen de solidarité financière (FESF) s'est donné l'impunité

Le Fonds européen de solidarité financière est une institution commune aux 17 Etats membres de la zone euro, créée le 9 mai 2010. Elle est destinée à secourir ceux d'entre eux qui connaîtraient de graves difficultés financières. Initialement limitées à 250 milliards d'euros, le montant maximum des aides est passé à 440 milliards d'euros après l'accord du 21 juillet 2011, qui vient d'être ratifié par les Parlements nationaux. Avec les aides complétentaires du FMI et de la Commission européenne, ce sont 750 milliards d'euros qui peuvent être mobilisés pour les pays européens en difficulté. Toutefois, ce montant est jugé encore insuffisant par nombre d'économistes, qui s'attendent à une nouvelle augmentation prochainement (lire plus bas). Le FESF siège au Luxembourg. Son directeur est l'allemand Klaus Regling, ancien directeur général pour les affaires économiques et financières à la Commission européenne.

Le fonds est autorisé à intervenir de différentes façons. Il peut prêter de l'argent aux Etats. Il peut acheter des obligations sur le marché primaire, c'est-à-dire directement auprès des Etats. A condition que ceux-ci acceptent de mettre en œuvre un «programme de stricte conditionnalité», c'est-à-dire de profondes réformes économiques.

Cette institution est inattaquable, ni par les états ni par les gouvernements ni par les tribunaux!

Belgique: Interpellons nos élus sur le Mécanisme Européen de Stabilité!

Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.